Tragédie au travail: 5 travailleurs meurent à Casteldaccia

Une autre tragédie professionnelle qui aurait pu et dû être évitée

La population italienne est encore sous le choc de la tragédie de Suviana, qui a coûté la vie à sept personnes lors d'un incident survenu dans une centrale hydroélectrique. Mais un autre triste événement a frappé la communauté de casteldaccia, en Sicile (Italie). Cinq ouvriers ont perdu la vie hier lors de l'entretien des égouts. Un sixième travailleur se bat pour sa vie à l'hôpital Policlinico de Palerme. Cet événement ajoute au chagrin et à la douleur.

Les enquêtes préliminaires suggèrent que des vapeurs toxiques ont causé la mort des ouvriers. Un ouvrier est descendu dans les égouts mais n'a pas refait surface. D'autres ouvriers sont descendus pour vérifier, mais aucun n'est revenu. Un septième travailleur a sonné l’alarme lorsqu’il s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas.

Les victimes

Les victimes sont Epifanio Assazia, 71 ans, copropriétaire de la société Quadrifoglio ; Giuseppe Miraglia, 47 ans, de San Cipirello ; Roberto Ranieri, 51 ans, d'Alcamo ; Ignazio Giordano, 57; et Giuseppe La Barbera, intérimaire pour Amap. Les familles et la communauté pleurent leur mort soudaine et tragique alors qu'ils faisaient leur emplois. La douleur et le chagrin sont inimaginables pour leurs proches.

Un autre ouvrier, Dominique Viola, est toujours en vie mais très malade. Les médecins de l'hôpital de Palerme affirment que son état est très grave. Il avait des problèmes respiratoires et des lésions organiques dues à des gaz toxiques. Sa vie est en danger alors que les autorités enquêtent sur l'incident.

Reconstructions initiales

Selon certaines informations, Viola serait entrée dans les tunnels en dernier. Il a été le premier travailleur à être secouru par le Sapeurs pompiers et 118 médecins. Son récit, ainsi que celui de trois autres travailleurs survivants, contribueront à expliquer la dynamique de l’incident. Les enquêteurs tentent de déterminer chaque détail pour découvrir les responsabilités.

Quand les sauveteurs les ont trouvés, tles ouvriers n'avaient pas de masques, ce qui est très dangereux pour le travail qu'ils faisaient. La présence de gaz mortels dans les égouts était connue, mais les ouvriers ne disposaient pas de moyens adéquats. l'équipements. Les enquêteurs ont interrogé le responsable du chantier et le responsable de la sécurité sur cette grave négligence.

Réactions institutionnelles

La tragédie de Casteldaccia a suscité tristesse et colère dans toute l'Italie. Les dirigeants politiques ont exprimé leurs condoléances et réclamé justice. premier ministre Giorgia Meloni a exprimé sa profonde préoccupation, soulignant l'importance de découvrir ce qui s'est passé pour éviter de futures tragédies. Président du Sénat IGnazio La Russa Certains ministres ont également exprimé leurs condoléances aux familles et appelé à une enquête rapide sur les causes de l'incident.

Trois syndicats, Filctem, Femca et Uiltec, a publié une déclaration commune. Ils ont exprimé leur tristesse et leur consternation face à un autre incident mortel sur le lieu de travail. Ils ont déclaré qu'il était nécessaire de se concentrer sur la sécurité des personnes sur le lieu de travail. Chaque travailleur devrait pouvoir rentrer chez lui en toute sécurité à la fin de la journée.

Ce terrible événement a blessé Casteldaccia, la Sicile et le pays tout entier. Il a montré des problèmes importants avec les réglementations en matière de sécurité au travail. Il s’agit d’un avertissement sévère qui ne peut être ignoré. Il s’agit d’un appel à l’action qui nous rappelle l’importance de protéger les personnes dont le travail fait fonctionner notre pays. La Sicile est aujourd’hui en deuil, mais c’est aussi un rappel pour chacun de veiller à ce que de telles tragédies ne se reproduisent plus jamais.

Sources

Vous pourriez aussi aimer